• Imprimer cette page

Organisation des chantiers

Le défi majeur pour RFF, la DCF et SNCF Infra consiste à moderniser le réseau, tout en continuant de faire circuler les trains.

Aussi, pour limiter les perturbations sur le réseau, il est nécessaire d’organiser au mieux et en amont les travaux.

Habituellement, différentes organisations de travaux se combinent pour permettre de maintenir au maximum les circulations nécessaires aux voyageurs. Toutefois, pendant les travaux, des ajustements peuvent être mis en place et provoquer des changements d’horaires et/ou des temps de parcours allongés.

Les chantiers ferroviaires sont organisés de plusieurs manières :

  • « En fenêtre travaux », la planification cadencée des travaux s’applique progressivement sur le réseau
  • Travaux de nuit, pour limiter les conséquences sur les circulations des voyageurs de jour.
  • Interruption totale ponctuelle des circulations pendant quelques heures en journée pendant les heures creuses.
  • Interruption partielle ponctuelle des circulations sur une voie et circulation alternée sur la voie contigüe pendant certaines heures.
  • Opérations « coup de poing » : interruption totale des circulations de 24 à 55 heures pour permettre la réalisation de travaux particulièrement délicats (changement d’appareils d’aiguillages, suppression de passages à niveaux).
  • Massifications : chantier intégrant plusieurs types d’interventions simultanément (Renouvellement Voie-Ballast + renouvellement d’appareils de voie + renouvellement de la signalisation).
  • Travaux ponctuels de réparation d’avaries : il s’agit de réparations en urgence, suite à un aléa (chute d’arbre sur caténaire lors de tempête).